Au nom de la vérité de Viveca Sten

au-nom-de-la-verite-viveca-sten_photo-de-jadorelalecture

Au nom de la vérité de Viveca Sten

Paru le 17 juin 2020

Résumé

La Saint-Jean approche. A Lökholmen, une petite île en face de Sandhamn, une soixantaine d’enfants est rassemblée pour un camp de voile. Faute de surveillance, certains jeux dégénèrent en harcèlement. Et lorsqu’un enfant disparaît, la panique s’empare du camp.
Accident ? Kidnapping ? Ou… un jeu qui aurait mal tourné ?
Dépêché sur les lieux, l’inspecteur Thomas Andreasson et ses collègues explorent toutes les pistes. Pendant ce temps, Nora Linde fait face au plus grand défi de sa carrière de juriste : un procès contre un PDG ayant escroqué plusieurs millions à son entreprise. Et dont le fils, Benjamin, n’est autre que l’enfant porté disparu….

Mon avis

Enlèvement d’enfant, scandale financier, procès retentissant en cours… Voilà les éléments-clés de Au nom de la vérité, ce nouveau volet de la saga de Viveca Sten à proximité de l’île de Sandhamm. Elle ajoute ici un soupçon de soucis domestiques pour Thomas Andreasson, son enquêteur récurrent. Confronté au désir de réussite professionnelle et à la surcharge de travail de sa compagne Pernilla, il doit concilier vie de papa et boulot de flic. La relation de Nora avec son nouveau compagnon a évolué elle aussi. Mais tout serait trop facile si rien ne venait perturber leurs existences.
J’ai lu nombre des précédents ouvrages de l’auteure avec Thomas, Nora et les autres personnages récurrents. J’apprécie ses intrigues bien ficelées et son style fluide. 

Ici, je dois tout de même avouer qu’il m’a fallu atteindra la moitié dans Au nom de la vérité  avant que l’envie de démêler les intrigues ne me saisisse. Me suis-je ennuyée ? Peut-être un peu au début. Mais Viveca Sten a consacré en fin de compte nombre de pages à bien planter le décor, l’intrigue et les personnages. Elle manipule son lecteur pour instiller le doute dans son esprit. Le petit Benjamin aurait-il été enlevé par un pédophile ? 

La tension va monter peu à peu et les personnages sont finalement bien travaillés. On sent parfaitement leurs tourments, leur mal-être pour certains. Viveca Sten a creusé leur psychologie pour mieux saisir le lecteur. Enfin, j’avoue ne pas avoir vu venir le petit twist qui donne un peu de piquant au dénouement. En résumé ? Un peu longuet sur le début mais une intrigue bien construite. 

A lire aussi…

Retour sur l’île

Au coeur de l’été

Une réponse sur “Au nom de la vérité de Viveca Sten”

  1. Moi aussi j’ai eu du mal à entrer dans ce livre . Pour moi , ce n’est pas la meilleur de Viveca Sten . Pourtant j’aime beaucoup cette auteure et son personnage de Thomas.

Laisser un commentaire