Quelqu’un de bien de Françoise Bourdin

quelque-un-de-bien-francoise-bourdin_jadorelalecture

Parution le 20 mai 2020

Résumé

Faire face à l’adversité et se prouver qu’on est quelqu’un de bien.

Généraliste dans le Luberon, Caroline Serval exerce son métier avec passion et dévouement, aux côtés de sa sœur Diane, secrétaire médicale. Devant la pénurie de médecins qui sévit dans la région, elle doit accepter de plus en plus de patients, au détriment de sa vie privée. Sa seule perspective est de recruter un confrère pour agrandir le cabinet. Cependant, qui acceptera de s’établir dans ce village de Provence, certes magnifique mais loin de tout ?

Caroline et Diane fréquentent régulièrement les frères Lacombe. Paul et Louis vivent tous deux dans la propriété viticole de leur père désormais installé en maison de retraite. Paul, attaché à la terre et à la vigne, produit un vin nature, tandis que Louis, informaticien, vient de quitter Paris pour retrouver ses racines.

Les uns et les autres assument leurs choix personnels, et pourtant l’adversité guette. Entre les vocations chevillées au corps, les élans du cœur et les lourds non-dits familiaux, ces quatre-là vont devoir reconsidérer leur existence pour avancer. L’occasion donnée à chacun de se demander qui il est réellement, et d’essayer de se prouver qu’il est quelqu’un de bien.

Mon avis

Françoise Bourdin est l’une de ces auteurs qui peuvent facilement vous sortir d’une panne de lecture. Voilà quelques années que je lis de temps en temps ses romans. 

Sans dévaluer la plume de l’auteure, je dirais que c’est une histoire simple et très facile à lire. Tout réside dans la galerie de personnages qu’elle a créée. Ils sont attachants.

Ici, Françoise Bourdin campe son roman au coeur de la Provence, au milieu des coteaux de vigne et au coeur de la vie de village. Loin des grandes agglomérations, elle s’intéresse à la médecine de campagne au travers de Caroline, jeune femme médecin généraliste, qui peine à trouver un second médecin pour son cabinet. Pourtant épaulée par sa soeur, également secrétaire médicale, elle ne parvient plus à combiner vie de famille et vie professionnelle. Ces deux-là sont complices, Diane veillant presque comme une mère poule sur Caroline. 

Elles fréquentent de ci de là deux frères, l’un viticulteur qui a repris le domaine paternel, l’autre est entrepreneur et il a fui le tumulte de la vie parisienne pour revenir habiter le domaine familial.

L’auteure met l’accent dans ce roman sur les déserts médicaux et l’environnement. Elle évoque la viticulture d’aujourd’hui qui prend un virage dans la manière de la pratiquer et en profite pour y glisser un conflit générationnel.

 Secrets de famille, histoires d’héritage, rivalité entre frères… voilà ce qui anime le roman et avec son écriture fluide, Françoise Bourdin vous conduit de page en page. 

Pourtant il m’a manqué un petit quelque chose. Je dirais que tout le monde est un peu trop beau et trop gentil. Aucune surprise et une fin que j’ai trouvée un peu trop rapidement ficelée. 

Laisser un commentaire