Le choix d’une femme libre de Françoise Bourdin

Le résumé
Sept ans que Lucrèce est montée à Paris. À trente-deux ans, la jeune femme a réussi : journaliste reconnue, elle s’est imposée dans un milieu très masculin.
Elle y fait tourner les têtes, y compris celle de Claude-Éric Valère, grand patron de presse, mais n’est pas du genre à se laisser dompter. Tout en multipliant les aventures, elle poursuit sa liaison avec le célèbre chirurgien Fabian Cartier.
Pourtant, Lucrèce va douter de ses choix quand son univers commence à se fissurer…

Mon avis

Décidément j’aime vraiment beaucoup les romans de Françoise Bourdin qui place toujours au coeur de ses histoires des femmes qui s’affirment. Ce parcours-là m’a interpelée car l’histoire se déroule entre Bordeaux et Paris et me rappelle de belles années passées à Bordeaux. Encore une fois, une femme de tempérament que Lucrèce. Elle virevolte entre des hommes de caractère mais aussi très protecteurs finalement. Séduction, protection, emprise… la limite est ténue. Mais Lucrèce finit par s’affirmer et choisir la vie qui lui correspond même si elle n’est pas du même avis que son mentor, son amant… Une jeune femme déterminée et finalement tiraillée entre deux amours depuis de longues années. Le choix est difficile pour elle. Que doit-elle privilégier : carrière professionnelle, amour, vie de femme ? Mais choisira-t-elle vraiment ? En tout cas, elle s’affirme et trouve le bonheur. Un joli parcours de femme.

Face à la mer de Françoise Bourdin

Le résumé
Mathieu tient une librairie indépendante sur la côte normande depuis plus de vingt ans. Il a consacré sa vie à sa librairie et s’est battu tous les jours sans relâche et sans jamais prendre de vacances. Cela lui a valu un divorce et de ne pas voir grandir sa fille, mais sa renommée dépasse sa ville et son personnel l’admire au plus haut point. La réussite a pourtant un prix et un jour, c’est le burn-out : impossible pour Mathieu de passer la porte de sa librairie. Ses proches s’inquiètent de ne plus le reconnaître.
Mathieu décide alors de tout plaquer et de partir se réfugier dans la maison de son vieil ami César, à Sainte-Adresse, achetée en viager à ce dernier, qui ne pouvait vivre avec sa petite retraite. César dont la disparition quelques mois plus tôt semble avoir laissé dans sa vie un vide bien plus grand qu’il ne l’aurait imaginé.
Tous se succèdent auprès de Mathieu dans sa nouvelle maison. Sa compagne impuissante, son ex-femme alertée par leur fille, jusqu’à chacun de ses quatre frères se demandant combien de temps durera encore ce fichu burn-out qui n’arrange personne. Tous, sauf sa propre mère. Comme à son habitude, son dernier fils est le cadet de ses soucis. Il ne sera jamais à la hauteur de ses frères aînés, il n’a jamais su bien faire depuis le jour où il a décidé d’être un garçon au lieu de la fille qu’elle espérait tant – elle lui fera toujours payer cette contrariété originelle.
Aucun des proches de Mathieu ne saura le ramener à la raison. Et c’est encore dans l’adversité qu’il sera le meilleur et trouvera comment redonner un sens à sa vie : lorsque certains remettront en doute son amitié avec César et, surtout, mettront en danger sa librairie…

Mon avis
Ce livre m’a beaucoup plu. Une lecture prenante et qui creuse un peu ce que l’on peut ressentir quand on plonge et que l’on est anesthésié par un burn-out. Cette histoire souligne aussi très bien l’incompréhension de l’entourage, l’impuissance de ceux qui veulent comprendre, aider mais finalement sont un peu rejetés. Une lecture dans laquelle j’ai plongé avec plaisir. Une très belle histoire d’amour aussi. Et puis quoi, le personnage principal est un homme passionné de livres…