Les fauves Ingrid Desjours

Librairie Lacoste Mont-de-MarsanLe résumé
« Torturez-la ! Violez-la ! Tuez-la ! » À la tête d’une ONG luttant contre le recrutement de jeunes par l’État Islamique, l’ambitieuse Haiko est devenue la cible d’une terrible fatwa.
Lorsqu’elle engage Lars comme garde du corps, l’ancien militaire a un mauvais pressentiment. Sa cliente lui a-t-elle dit toute la vérité sur ses activités ? Et pourra-t-il vraiment la protéger contre des tueurs fanatiques, quand lui-même porte les séquelles d’une détention qui l’a traumatisé ?
Dans cet univers où règnent paranoïa et faux-semblants, Haiko et Lars se fascinent et se défient tels deux fauves prêts à se sauter à la gorge, sans jamais baisser leur garde.

Mon avis
Un livre génial. Une intrigue au coeur de l'actualité (ONG, Etat isalmique, traumatisme après une mission en Afghanistan) mais des personnages complexes, torturés chez lesquels on devine les failles. Manipulation, mensonge, dissimulation, bonne action… Je n'ai pas lâché ce livre d'Ingrid Desjours. Je suis très contente de l'avoir acheté lors de mon cadeau avant Noël.
Bref une histoire passionnante. A lire ! Décidément je remercie encore une fois Pépita de la librairie Lacoste de m'avoir conseillé cet auteur.

 

Intimidation Harlan Coben

Le résumé
Lors d'une soirée, un inconnu aborde Adam et lui révèle que sa femme Corinne a commis un terrible mensonge. Mais quand ce dernier la confronte, elle s'enfuit en laissant un étrange message… Cybercriminels, arnaqueurs, tueurs à gages… Qu'a fait Corinne, cette mère de famille sans histoires, pour se retrouver au coeur d'une étrange machination? Adam fera tout pour le découvrir, et pour retrouver celle qu'il croyait si bien connaître

 

Mon avis
J'ai lu tous les ouvrages d'Harlan Coben. Il est passé maître dans l'art de tenir ses lecteurs en haleine, dans sa manière de faire monter la tension… Pourtant dans ce libre-ci je n'ai pas retrouvé cette envie de tourner vite vite les pages les unes après les autres. Bon je me suis accrochée et je suis allée au bout. Mais bon avis c'est bof bof. Déception donc avec ce polar où tout se dénoue évidemment dans les dernières pages mais franchement je n'ai pas trouvée le suspense auquel je m'attendais. 

Tabous de Danielle Thiéry

Le résumé

À quelques jours de Noël, Célia Laporte et son bébé de quatre mois disparaissent brutalement d'une maternité. Le père de l'enfant, issu d'une puissante famille iranienne, est introuvable. L'affaire est complexe. La PJ de Bordeaux décide d'appeler en renfort l'OCRVP de Paris. Edwige Marion, la directrice du service, se rend immédiatement sur place avec son équipe et la jeune psycho- criminologue Alix de Clavery. C'est l'occasion pour la nouvelle recrue, spécialiste des crimes sur enfants, de s'imposer face aux a priori, et de faire ses preuves sur le terrain. 
Alors que l'enquête des forces de police se heurte à la puissance des tabous, Alix va découvrir une vérité plus terrifiante encore.

 

Mon avis

Un bon polar pour l'intrigue même si j'ai été déçue de ne pas retrouver l'ambiance des précédents livres de Danielle Thiéry. Il y a beaucoup moins de descriptions en détails des personnages et de leurs caractères ou personnalités. Le suspense ne dure pas très longtemps car j'avais deviné bien vite qui avait fait quoi. Pour autant, j'ai pris plaisir à le lire.

La nouvelle venue dans l'équipe du commissaire Marion, Alix de Clavery, est attachante, mystérieuse à souhait. Bref on a envie d'en savoir plus sur elle. Je ne doute pas que les prochains polars de Danielle Thiéry vont lui laisser une place de plus en plus grande. C'est bien d'ailleurs que cette équipe s'étoffe.
J'ai retrouvé avec plaisir Valentine Cara au caractère toujours aussi explosif. Jean-Charles Annoux est quant à lui quasiment inexistant, c'est bien dommage.

Et que dire des clichés sur le Sud-Ouest et surtout des Landais… On a l'impression que tous les Landais sont des attardés, rustres, revêches, petits et courtauds. C'est décevant et réducteur ! Ces descriptions des Landes, du Bassin d'Arcachon laissent un goût amer à la lectrice que je suis. Les descriptions sont bien trop caricaturales. Il n'y a pas que Paris. Le reste de la France a aussi de l'intérêt. Parole d'une Landaise d'adoption.

Alors pour mon avis rapide : à lire… mais amis landais, ne soyez pas vexés.

Là où les lumières se perdent de David Joy

Le résumé

Caroline du Nord. Dans cette région perdue des Appalaches, McNeely est un nom qui ne laisse pas indifférent, un nom qui fait peur, un nom qui fait baisser les yeux. Plus qu’un nom, c’est presque une malédiction pour Jacob, dix-huit ans, fils de Charly McNeely, baron de la drogue local, narcissique, violent et impitoyable. Amoureux de son amie d’enfance, Maggie Jenkins, Jacob n’a guère l’occasion de se montrer romantique. Il est le dauphin, il doit se faire craindre et respecter, régler les affaires de son père de la façon la plus expéditive qui soit. Après un passage à tabac qui tourne mal, Jacob se trouve confronté à un dilemme : doit-il prendre ses responsabilités et payer pour ses actes afin d’aller vers la lumière, ou bien s’enfoncer encore dans les ténèbres en suivant la voie paternelle ? Alors que le filet judiciaire se resserre autour de lui, Jacob a encore l’espoir de sauver son âme pour mener une vie normale avec Maggie. Mais cela ne pourra se faire sans qu’il affronte son père, bien décidé à le retenir près de lui.

Mon avis

Un troisième achevé parmi mes achats de la rentrée. Et encore un auteur que je ne connaissais mais que j’ai lu avec grand plaisir. Le narrateur se situe au coeur de son personnage principal, une jeune de 18 ans… Ce dernier a grandi dans un univers de délinquance, de meurtre, bref du mauvais côté de la loi. Eloigné de sa mère, addict au crack. Il essaie aussi de comprendre pourquoi son père agit comme il le fait.

Ce jeune homme est à l’aube d’une nouvelle vie pour lui. Un choix s’impose à lui : soit il reste dans les traces et avec son père, soit il fuit mais sa fuite a un prix. Mais en fin de compte, a-t-il vraiment le choix ? Est-il libre de choisir ? Est-ce que son histoire familiale décide pour lui finalement ?

On tourne les pages les unes après les autres car on veut connaître ce qu’il va faire, comment et est-ce qu’il y parviendra. Le tout saupoudré d’un peu d’amour. Bref une bonne tranche de lecture.

 

 

 

Dans ma valise pour les vacances…

Mes récents achats de livres
Mes récents achats de livres

Les vacances approchent. Je m'en réjouis par avance car je vais alors pouvoir pleinement m'adonner à mon plus grand plaisir : LIRE sans retenue. Alors comme je suis de près les conseils de mes libraires favorites La Maison Lacoste, voici quelques-uns de leurs conseils lecture (les titres marqués avec des étoiles) et c'est sûr, certains (ou tous ???) seront dans ma valise pour les vacances.

En effet, ça y est j'ai fait mes achats lecture ! Et j'ai vraiment fait le plein…

Alors vous devez penser que cela fait beaucoup mais l'été dernier, je lisais environ un livre par jour… Euh j'oublie de préciser que je pars une semaine au soleil début août et que le programme sera surtout repos pour toute la famille et nombreuses baignades. Je prévois de lire, lire et lire car cela me permet de transporter mon cerveau bien loin du quotidien habituel. Et c'est tout simplement un grand bonheur pour moi. Alors voici mes derniers achats avec les résumés pour chacun des ouvrages…

Du côté des polars

Après des années d’attente, Hélène et Laurent peuvent se réjouir. Un heureux événement se profile enfin. Mieux, deux : ils auront des jumeaux ! Mais les choses ne se déroulent pas comme ils l’espéraient. L’un des enfants meurt lors de l’accouchement alors que Laurent, presque simultanément, développe une tumeur au cerveau. Et malgré une intervention chirurgicale réussie, les symptômes de la maladie s’aggravent jour après jour.
Après avoir perdu un enfant, Hélène craint de perdre son compagnon. Deux drames plus liés qu’elle ne le croit…

Une jeune femme est retrouvée morte dans son appartement de Boulogne-Billancourt, massacrée à coups de hache. Elle s'appelle Élodie et son ami, Antoine Deloye, est identifié sur l'enregistrement d'une caméra de vidéosurveillance de la ville, sortant de chez elle, l'arme du crime à la main. Immédiatement placé en garde à vue, Antoine s'obstine à nier malgré les évidences. Il accuse son frère jumeau, Franck, d'avoir profité de leur ressemblance pour mettre au point une machination destinée à le perdre. Quand Franck Deloye arrive au commissariat central pour être entendu, le trouble est immense : il est impossible de différencier les deux hommes, qui se ressemblent, littéralement, comme deux gouttes d'eau…

Jamais Cecilia n’aurait dû trouver cette lettre dans le grenier. Sur l’enveloppe jaunie, quelques mots de la main de son mari : « À n’ouvrir qu’après ma mort. » Quelle décision prendre ? Respecter le vœu de John-Paul, qui est bien vivant ? Ou céder à la curiosité au risque de voir basculer sa vie ? Tous les maris – et toutes les femmes – ont leurs secrets. Certains peuvent être dévastateurs.
Best-seller aux États-Unis, ce roman, intense, pétillant et plein d’humanité, allie habilement suspense et émotion pour marquer son lecteur d’une empreinte durable.

1993 : Sophie Delalande est folle d’amour pour sa fille Hortense, presque trois ans, qu’elle élève seule. Celle-ci lui permet d’oublier les rapports difficiles qu’elle entretient avec le père de cette dernière, Sylvain, un homme violent qui l’a abandonnée alors qu’elle était enceinte et à qui elle refuse le droit de visite. Un jour, pourtant, Sylvain fait irruption chez elle et lui enlève Hortense. « Regarde-la. Nous allons disparaître et tu ne la reverras plus. »

2015 : après des années de recherches vaines, Sophie ne s’est jamais remise de la disparition d’Hortense. Fonctionnaire au ministère de l’Éducation, elle mène une existence morne et très solitaire. Jusqu’au soir où une jeune femme blonde la bouscule dans la rue. Sophie en est sûre, c’est sa fille, c’est Hortense. Elle la suit, l’observe sans relâche. Sans rien lui dire de leur lien de parenté, elle sympathise avec la jeune femme, prénommée Emmanuelle, tente d’en savoir plus sur elle. La relation qui se noue alors va vite devenir l’objet de bien des mystères. Sophie ne serait-elle pas la proie d’un délire psychotique qui lui fait prendre cette inconnue pour sa fille ? Et la jeune femme est-elle aussi innocente qu'elle le paraît ?

Avec ce nouveau roman, inspiré d’une histoire réelle, on retrouve le génie de Jacques Expert pour transformer les faits divers en romans captivants. Comme à son habitude, il ne se contente pas de faire preuve d’une extrême justesse psychologique mais multiplie les pistes, enchaîne les rebondissements jusqu’à un dénouement complètement imprévisible.

Alan Forrester est thérapeute dans la petite ville cossue de Fairview, Connecticut. Il reçoit en consultation une jeune fille, Jenny Kramer, quinze ans, qui présente des troubles inquiétants. Celle-ci a reçu un traitement post-traumatique afin d’effacer le souvenir d’une abominable agression dont elle a été victime quelques mois plus tôt. Mais si son esprit l’a oubliée, sa mémoire émotionnelle est bel et bien marquée. Bientôt tous les acteurs de ce drame se succèdent dans le cabinet d’Alan, tous lui confient leurs pensées les plus intimes, laissent tomber leur masque en faisant apparaître les fissures et les secrets de cette petite ville aux apparences si tranquilles. Parmi eux, Charlotte, la mère de Jenny, et Tom, son père, obsédé par la volonté de retrouver le mystérieux agresseur.

Ce thriller, d’une puissance rare, plonge sans ménagement dans les méandres de la psyché humaine et laisse son lecteur pantelant. Entre une jeune fille qui n'a plus pour seul recours que ses émotions et une famille qui se déchire, tiraillée entre obsession de la justice et besoin de se reconstruire, cette intrigue à tiroirs qui fascine par sa profondeur explore le poids de la mémoire et les mécanismes de la manipulation psychologique.

Rien n’est plus éphémère que la mémoire d’un enfant…Quand Malone, du haut de ses trois ans et demi, affirme que sa maman n’est pas sa vraie maman, même si cela semble impossible, Vasile, psychologue scolaire, le croit.Il est le seul. Il doit agir vite. Découvrir la vérité cachée. Trouver de l’aide. Celle de la commandante Marianne Augresse par exemple. Car, déjà, les souvenirs de Malone s’effacent. Ils ne tiennent plus qu’à un fil. Le compte à rebours a commencé.Qui est vraiment Malone ?

Sur un coup de tête, Agatha Raisin décide de quitter Londres pour goûter aux délices d'une retraite anticipée dans un paisible village des Costwolds, où elle ne tarde pas à s'ennuyer ferme. Afficher ses talents de cordon-bleu au concours de cuisine de la paroisse devrait forcément la rendre populaire. Mais à la première bouchée de sa superbe quiche, l'arbitre de la compétition s'effondre et Agatha doit révéler l'amère vérité : elle a acheté la quiche fatale chez un traiteur. Pour se disculper, une seule solution : mettre la main à la pâte et démasquer elle-même l'assassin.

Après un procès qui a passionné l’Amérique, la jeune Janie Jenkins est reconnue coupable de l’assassinat de sa mère, la très fortunée Marion Elsinger. Dix ans plus tard, suite à une enquête sur la manipulation de preuves, Jenkis sort de prison. Sa libération scandalise le pays, convaincu de la culpabilité de la riche héritière. Janie est-elle coupable ou innocente ? Elle-même n’en a pas la moindre idée. Trop ivre la nuit du meurtre, elle n’a plus aucun souvenir de ses faits et gestes. Ne lui reste en mémoire que les deux derniers mots prononcés par sa mère, deux mots mystérieux qui la conduiront à trouver ses réponses dans une petite ville du Middle West.

Et du côté des romans

Tout commence par un échange de lettres sur la littérature et la vie entre deux femmes que tout oppose : Sara Lindqvist, jeune Suédoise de vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, et Amy Harris, vieille dame cultivée de Broken Wheel, dans l'Iowa. Lorsque Sara perd son travail de libraire, son amie l'invite à venir passer des vacances chez elle. A son arrivée, une malheureuse surprise l'attend : Amy est décédée. Seule et déboussolée, Sara choisit pourtant de poursuivre son séjour à Broken Wheel et de redonner un souffle à cette communauté attachante et un brin loufoque… grâce aux livres, bien sûr.

Kaboul, 2007. Les Talibans font la loi. Et comme un malheur n'arrive jamais seul, Rahima n'a pas de frère et son père est malade. Ses soeurs et elle ne peuvent donc en aucun cas quitter la maison, encore moins pour aller à l'école. Leur seul espoir réside dans la tradition des bicha posh, qui permettra à cette fille de dix ans de se travestir jusqu'à ce qu'elle soit en âge de se marier. Avec ses cheveux courts, vêtue comme un garçon, elle jouit alors d'une liberté qui va la transformer à jamais, comme son ancêtre Shekiba, un siècle plus tôt. Les destinées e ces deux femmes se font écho et constituent un vibrant témoignage sur la condition féminine en Afghanistan.

Quand son mariage et sa petite entreprise font naufrage, Polly quitte Plymouth et trouve refuge dans un petit port tranquille d’une île des Cornouailles. Quoi de mieux qu’un village de quelques âmes battu par les vents pour réfléchir et repartir à zéro ?
Seule dans une boutique laissée à l’abandon, Polly se consacre à son plaisir favori : préparer du pain. Petit à petit, de rencontres farfelues – avec un bébé macareux blessé, un apiculteur dilettante, des marins gourmands – en petits bonheurs partagés, ce qui n’était qu’un break semble annoncer le début d’une nouvelle vie…