Tout sur mon frère Karine Tuil

Karine TuilLe résumé
Deux frères la trentaine passée, issus d'une même famille de la petite bourgeoisie, père traducteur de l'espagnol, mère enseignante, Arno et Vincent, pareillement élevés dans la religion du Livre, le respect des mots, sans vanité ni ambition : pourtant tout les oppose. Vincent, désormais « trader » indifférent jusqu'au cynisme, amateur de chaussures féminines jusqu'au fétichisme, adore les signes extérieurs de la réussite, les objets onéreux, les amours tarifés. Il se présente ainsi : « j'étais un polygame contrarié, bientôt père ». Arno, le frère aîné, l'autorité de tutelle malgré sa pauvreté, est devenu écrivain, réservant aux lecteurs de ses deux livres (Le Tribunal conjugal et Le Tribunal familial) la primeur de tous les vices de Vincent, ses frasques, ses liaisons, son caractère odieux. Arno est l'espion, le délateur, le juge : les frères ennemis ne se parlent plus que par avocat interposé mais continuent de se détester. « Je ne savais pas rompre avec mon frère » dit Vincent. Jusqu'au jour où la maladie neuronale de leur père, sa réification progressive, ne les incite à renouer l'impossible dialogue au chevet d'un homme jadis voué à la langue qui ne parvient plus à assembler les mots. C'est alors comme s'ils perdaient dans le labyrinthe névrotique de leurs émotions d'enfants, que le financier en apparence insensible découvre bien des choses : la vraie nature de son frère ; le visage inconnu de son père ; de quoi sont capables les femmes quand elles souffrent ; ses propres sentiments pour une brune espagnole surgie du passé. A moins que tout ne soit que littérature ! Alternant le ton d'un comique sans illusions qui montre les humains menés par leurs vices, le sexe et l'argent, avec l'écriture d'une tragédie familiale aux secrets émouvants, détournant pour mieux s'en moquer les codes de l'autofiction, Karine Tuil a composé un fort habile livre-gigogne, tout en dévoilements et en fausses surprises : une sorte de suspense familial, où nul n'est gardien de son frère, et qui puise sa force au plus profond de la haine et de l'amour.

Mon avis
Etonnant ou non de constater combien deux personnes qui ont reçu la même éducation peuvent à ce point être différents. Une histoire prenante mais qui instille aussi un peu de malaise. Qui envie qui ? S'aiment-ils ? Ils semblent plutôt se haïr et vouloir sans cesse se blesser, s'agresser mutuellement. Qui a finalement la vie souhaitée ? Qui est heureux ? Aucun des deux ne semble l'être de prime abord… Je dirais que cette lecture pose question sur les liens familiaux et c'est probablement son objectif. On côtoie ici l'introspection. Je dirais même que cette lecture est dérangeante. J'ai aimé mais pas adoré.

Les fauves Ingrid Desjours

Librairie Lacoste Mont-de-MarsanLe résumé
« Torturez-la ! Violez-la ! Tuez-la ! » À la tête d’une ONG luttant contre le recrutement de jeunes par l’État Islamique, l’ambitieuse Haiko est devenue la cible d’une terrible fatwa.
Lorsqu’elle engage Lars comme garde du corps, l’ancien militaire a un mauvais pressentiment. Sa cliente lui a-t-elle dit toute la vérité sur ses activités ? Et pourra-t-il vraiment la protéger contre des tueurs fanatiques, quand lui-même porte les séquelles d’une détention qui l’a traumatisé ?
Dans cet univers où règnent paranoïa et faux-semblants, Haiko et Lars se fascinent et se défient tels deux fauves prêts à se sauter à la gorge, sans jamais baisser leur garde.

Mon avis
Un livre génial. Une intrigue au coeur de l'actualité (ONG, Etat isalmique, traumatisme après une mission en Afghanistan) mais des personnages complexes, torturés chez lesquels on devine les failles. Manipulation, mensonge, dissimulation, bonne action… Je n'ai pas lâché ce livre d'Ingrid Desjours. Je suis très contente de l'avoir acheté lors de mon cadeau avant Noël.
Bref une histoire passionnante. A lire ! Décidément je remercie encore une fois Pépita de la librairie Lacoste de m'avoir conseillé cet auteur.

 

Mon bilan lecture de décembre

 

La fin de l'année 2016 a sonné. C'est l'heure du bilan lecture de décembre. Parmi ces lectures, j'ai dévoré 6 livres sur les 10 que je m'étais achetés comme cadeau de Noël perso… Mais il y en a un que j'ai commencé et que je ne terminerai pas ("Désorientale" de Négar Djavadi).
Et comme j'ai pu lire à volonté grâce aux vacances, il y en a davantage. J'ai donc terminé : 

 

Ma préférence va à Hélène Grémillon pour "Le Confident", Ingrid Desjours pour "Les fauves" et "L'invention de nos vies" de Karine Tuil. C'est bien difficile de départager toutes ces lectures.

Espionnes Dalila Kerchouche

Dalila KerchoucheLe résumé
Espionnes ! Le mot affole l'imagination. Au-delà du mythe féminin qui fascine le cinéma et les séries télé, j'ai infiltré les services secrets français pour découvrir le vrai visage des femmes engagées dans la sûreté nationale. Pour la première fois, une cinquantaine d'entre elles, officiers traitants à la DGSE, agents de la DGSI et des nouveaux RG, contre-espionnes militaires ou superdouanières, ont accepté de se confier. Pendant un an, alors que les attentats de Charlie Hebdo et ceux du 13 novembre endeuillaient la France, j'ai rencontré les femmes les plus secrètes de la République. Elles m'ont révélé ce qu'elles ne livrent ni à leurs maris, ni à leurs collègues. Leurs doubles vies sous haute tension, la traque des terroristes, le poids du secret dans le couple, le machisme des espions et leur combat pour s'imposer dans ce monde d'ombre et de pouvoir. Sans rien occulter des failles et des succès des services secrets dans la lutte contre le terrorisme. Pour la journaliste que je suis, ce fut un vrai défi : interviewer des expertes du mensonge et de la dissimulation, dont le métier consiste à tout savoir des autres mais à ne rien montrer d'elles-mêmes. J'ai cherché précisément ce qu'elles voulaient masquer, j'ai traqué l'instant où le regard vrille sous le coup d'une émotion incontrôlée, j'ai tenté d'arracher une part de vérité dans ce monde de faux-semblants et de manipulation. Voilà comment j'ai espionné les espionnes.

Mon avis
Dalila Kerchouche dit tout ou presque de la manière dont elle a conduit son enquête pour parvenir à écrire ce livre. Le monde du secret et de l'espionnage fascine, on ne peut le nier. J'ai été très attirée par ce livre et j'y ai plongé bien volontiers d'autant plus qu'il lève un tout petit peu le voile sur e monde si mystérieux qui englobe l'espionnage, le contre-espionnage, les différentes organisations de l'Etat… L'enquête a été difficile et on le perçoit bien au fil des pages, c'est ce qui fait que 'on s'accroche. Devoir, discipline, manipulation… tout y est ! Ces femmes de l'ombre sont fascinantes et leurs portraits très divers, entre celles qui semblent accepter de se livrer et celles sui restent sur leurs gardes. Je reste quand même sur ma faim car j'aurais aimé en découvrir plus, mais était-ce possible: probablement pas.

Et un de moins dans ma PAL avec mes récents achats !

 

Article 01-01-2017

Un court article pour vous souhaiter à toutes et à tous une très belle année 2017.
Qu'elle soit (évidemment) emplie de nouvelles lectures fabuleuses et d'échanges sur nos livres lus respectifs.

A bientôt pour de nouveaux articles et mes avis sur mes lectures !

L’invention de nos vies Karine Tuil

Karine TuilLe résumé
Sam Tahar, brillant avocat au barreau de New York, semble tout avoir : la célébrité, la fortune, un beau mariage… Mais sa réussite repose sur une imposture. Pour se fabriquer une autre identité en Amérique, il a emprunté les origines juives de son ami Samuel, écrivain raté qui s’enlise dans une banlieue française sous tension. Vingt ans plus tôt, la belle Nina était restée – par pitié –, aux côtés du plus faible. À mi-vie, ces trois comètes se rencontrent à nouveau, et c’est la déflagration… L’histoire d’un triangle amoureux qui percute avec violence la grande Histoire de notre début de siècle.

Mon avis
Un grand roman. J'ai lu ces presque 500 pages vraiment très vite. Qui est qui ? Qui trompe qui sur son identité ? Qui veut être avec qui ? Le triangle amoureux perdure par-delà les années qui passent. Qui a manipulé qui ? Question identitaire. Imposture. Qu'est-on prêt à faire pour réussir ? Samir, Samuel, Nina emportent tout sur leur passage. Samir a bâti sa vie entière sur un mensonge. Après tout, peut-il être ou est-il ce terroriste ? J'avoue, on peut douter. Et si toute cette histoire était un jeu de dupes… Leur histoire est rattrapée par l'Histoire et la religion. Passionnant tout simplement.

La cour des grandes Adèle Bréau

Le résumé
De leurs cahiers de teste de collégiennes à leurs plannings surbookés, Mathilde, Alice, Lucie et Eva sont entrées sans s'en rendre compte dans la cour des grandes. Héroïnes made in France, elles ne rêvent plus de prince charmant, de robe meringuée et d'alliances. Elles n'en ont plus le temps. Crèche, école, courses, vie sexuelle, carrière, enfants malades, premières rides et corps qui fout le camp, elles tentent de maîtriser le tourbillon qui les emporte depuis qu'elles ont dit oui.
Dans un Paris de comédie romantique, ces équilibristes à l'aube de la quarantaine rient, galèrent, aiment et espèrent, car au fond leur vie ne fait que commencer.

 

Mon avis
J'ai retrouvé avec plaisir la bande des quatre amies d'Adèle Bréau : Mathilde, Lucie, Eva et Alice. Chacune a son caractère mais ce que j'apprécie dans cette histoire, c'est la manière de montrer que malgré leurs vies si différentes, elle sont amies et le restent. J'avais déjà lu cet été "Jeux de garçons" (normalement le second volet de sa saga). Là c'était plus du côté des filles, devenues femmes, mamans…

Leurs tribulations font sourire, leurs préoccupations aussi, leur manière d'asticoter leurs conjoints ou pas. Bref, un livre bien ancré dans la réalité des quasars d'aujourd'hui, alors forcément je crois que nous pouvons toutes nous y retrouver, transposer…

Bref une lecture divertissante et pas prise de tête pour le premier jour des mes vacances de fin d'année. Bonne humeur et sourire garantis avec ce livre.

Joyeux Noël !!!

En ce matin de Noël 2016, j'espère que vous avez tous été choyés et que vous avez eu… plein de livres évidemment.
Cette même passion de la lecture nous anime et je partage depuis quelques mois maintenant au travers de mes quelques publications mes lectures, mes avis, mes coups de coeur et mes déceptions.

N'hésitez pas à consulter mes avis et à commenter pour partager. Tel est vraiment le but de ce blog : partager ma passion de la lecture et ne pas rester dans mon coin.

Je vous souhaite à toutes et à tous un très joyeux Noël

Un goût de cannelle et d’espoir Sarah McCoy

Sarah McCoyLe résumé
Allemagne, 1944. Malgré les restrictions, les pâtisseries fument à la boulangerie Schmidt. Entre ses parents patriotes, sa sœur volontaire au Lebensborn et son prétendant haut placé dans l'armée nazie, la jeune Elsie, 16 ans, vit de cannelle et d'insouciance. Jusqu'à cette nuit de Noël, où vient toquer à sa porte un petit garçon juif, échappé des camps …
Soixante ans plus tard, au Texas, la journaliste Reba Adams passe devant la vitrine d'une pâtisserie allemande, celle d'Elsie … Et le reportage qu'elle prépare n'est rien en comparaison de la leçon de vie qu'elle s'apprête à recevoir.

 

 

Mon avis
Une belle aventure humaine que cette lecture. Au gré des chapitres, on vit tantôt à l'heure de la seconde guerre mondiale en Allemagne, tantôt à l'heure actuelle aux Etats-Unis. Et bientôt la page historique rejoint le présent au travers d'Elsie que l'on découvre soit en jeune fille allemande, obéissante aux règles familiales mais dans laquelle on décèle aussi un soupçon de rébellion, de courage, de questionnement par rapport à la situation politique de son pays, de sa vie durant la seconde guerre mondiale. On comprend bien qu'elle ne peut pas juste se conformer aux règles, sans comprendre… Et puis on découvre Elsie dans sa vie de vieille dame aux Etats-Unis. Comment est-elle passée d'une vie à l'autre ? ll faudra lire ce joli roman pour le savoir. Les personnages de Sarah McCoy ont leurs failles mais sont bien construits. Le paysage et les lieux ne sont pas tant décrits que cela mais en fait toute la force de ce roman réside dans l'attachement qu'il crée aux personnages au fil des pages. on veut savoir ce que les uns et les autres deviennent, vont devenir ou son devenus. Bref une chouette lecture !

Intimidation Harlan Coben

Le résumé
Lors d'une soirée, un inconnu aborde Adam et lui révèle que sa femme Corinne a commis un terrible mensonge. Mais quand ce dernier la confronte, elle s'enfuit en laissant un étrange message… Cybercriminels, arnaqueurs, tueurs à gages… Qu'a fait Corinne, cette mère de famille sans histoires, pour se retrouver au coeur d'une étrange machination? Adam fera tout pour le découvrir, et pour retrouver celle qu'il croyait si bien connaître

 

Mon avis
J'ai lu tous les ouvrages d'Harlan Coben. Il est passé maître dans l'art de tenir ses lecteurs en haleine, dans sa manière de faire monter la tension… Pourtant dans ce libre-ci je n'ai pas retrouvé cette envie de tourner vite vite les pages les unes après les autres. Bon je me suis accrochée et je suis allée au bout. Mais bon avis c'est bof bof. Déception donc avec ce polar où tout se dénoue évidemment dans les dernières pages mais franchement je n'ai pas trouvée le suspense auquel je m'attendais.