Là où les lumières se perdent de David Joy

Là où les lumières se perdent
Là où les lumières se perdent

Le résumé

Caroline du Nord. Dans cette région perdue des Appalaches, McNeely est un nom qui ne laisse pas indifférent, un nom qui fait peur, un nom qui fait baisser les yeux. Plus qu’un nom, c’est presque une malédiction pour Jacob, dix-huit ans, fils de Charly McNeely, baron de la drogue local, narcissique, violent et impitoyable. Amoureux de son amie d’enfance, Maggie Jenkins, Jacob n’a guère l’occasion de se montrer romantique. Il est le dauphin, il doit se faire craindre et respecter, régler les affaires de son père de la façon la plus expéditive qui soit. Après un passage à tabac qui tourne mal, Jacob se trouve confronté à un dilemme : doit-il prendre ses responsabilités et payer pour ses actes afin d’aller vers la lumière, ou bien s’enfoncer encore dans les ténèbres en suivant la voie paternelle ? Alors que le filet judiciaire se resserre autour de lui, Jacob a encore l’espoir de sauver son âme pour mener une vie normale avec Maggie. Mais cela ne pourra se faire sans qu’il affronte son père, bien décidé à le retenir près de lui.

Mon avis

​Un troisième achevé parmi mes achats de la rentrée. Et encore un auteur que je ne connaissais mais que j'ai lu avec grand plaisir. Le narrateur se situe au coeur de son personnage principal, une jeune de 18 ans… Ce dernier a grandi dans un univers de délinquance, de meurtre, bref du mauvais côté de la loi. Eloigné de sa mère, addict au crack. Il essaie aussi de comprendre pourquoi son père agit comme il le fait.

Ce jeune homme est à l'aube d'une nouvelle vie pour lui. Un choix s'impose à lui : soit il reste dans les traces et avec son père, soit il fuit mais sa fuite a un prix. Mais en fin de compte, a-t-il vraiment le choix ? Est-il libre de choisir ? Est-ce que son histoire familiale décide pour lui finalement ?

On tourne les pages les unes après les autres car on veut connaître ce qu'il va faire, comment et est-ce qu'il y parviendra. Le tout saupoudré d'un peu d'amour. Bref une bonne tranche de lecture.

Lynwood Miller de Sandrine Roy

Lynwood Miller
Lynwood Miller

Le résumé

Elle est jeune, belle et capable de déplacer des objets à distance et de guérir par l’impositions des mains. On cherche à la tuer.
Il est beau, américain et coule une retraite paisible et prématurée dans les montagnes françaises. Lynwood Miller est un ancien des forces spéciales. Il veut la sauver.
Ils se sont rencontrés dans des circonstances peu communes : deux malfrats avaient kidnappé la belle et projetaient de l’exécuter. Pas de chance, ils opéraient à deux pas de la bergerie de l’ancien soldat…
Gravitent autour de ce duo, deux psychiatres allemands au passé chargé ; un jeune hacker un brin introverti partageant son temps entre balades en montagne et curieuses missions à travers le monde ; une brigade de policiers d’outre-Rhin ; un commissaire français débonnaire et un sacré nombre de gens bien décidés à faire disparaître définitivement l’héroïne.

Mon avis

Un premier livre très bien écrit. Bien rythmé et l'on sent se construire en parallèle et une histoire d'amour qui va probablement tout ravager autour d'elle. L'intensité des personnages les consument littéralement, dans leur vie et dans leurs relations aux autres. Les lieux et descriptions de paysages sont à peine esquissés : Bordeaux, Berlin, les Pyrénées mais on pourrait être n'importe où et l'essentiel du livre n'est pas dans les lieux. Le focus reste en permanence sur les personnages Lynnwood Miller, Simon et Eli autour desquels évoluent d'autres personnes mais ces trois-là suffisent amplement. On attend une suite tant on reste sur sa fin pour en savoir plus sur eux. L'intrigue elle, est résolue, mais ça ne suffit pas.
Sandrine Roy a su en presque 300 pages nous attacher à ses personnages si inhabituels mais si attachants par leurs différences et leurs vécus respectifs. Il reste à creuser car finalement que sait-on vraiment de leur vie à tous les trois ? Suspense !

Et voilà un second livre de mes achats de rentrée qui est achevé et je ne suis pas du tout déçue bien au contraire. Deux nouveaux auteurs (Dominique Faget et Sandrine Roy) découverts et deux lectures très appréciées.

« La crypte du diable » les mystères de Burdigala de Dominique Faget

La Crypte du Diable
La Crypte du Diable

Le résumé

Quel lien y a-t-il entre : le tableau d'une Madone peint durant l'épidémie de peste de 1628 et dissimulé dans l'église Saint-Pierre ?

Des cadavres repêchés dans la Garonne avec des symboles religieux fichés dans les chairs ?
Une crypte inexplorée qui plonge sous le quartier Saint-Pierre ?
Une longue et difficile enquête commence pour la PJ de Bordeaux qui se retrouve face à l'incompréhensible.

Mon avis

Alors oui ma lecture est plus lente que cet été car le rythme dans ma vie professionnelle est bien plus soutenu. Je suis donc d'autant plus satisfaite de pouvoir enfin publier cet avis. Il me tient d'autant plus à coeur que j'ai pu profiter d'une agréable discussion avec Dominique Faget lors de la "Rencontre autour du polar régional", organisée par Les psychopathes du polar, le 3 septembre dernier. J'étais en train de lire un autre ouvrage mais je me suis précipitée sur son livre dès que j'ai pu.

Dans La "Crypte du Diable", j'ai beaucoup aimé l'alternance de chapitres historiques et contemporains. Et quel plaisir de lire un polar qui se déroule dans une ville que je connais bien, pour y avoir vécu quatre ans. Ah l'allusion aux à la rue Saint-James et à la Grosse Cloche, que de souvenirs puisque j'ai vécu pile à cet endroit ! Mais je m'égare… Les personnages sont intrigants, on doute, qui est cette personne ? Est-ce ce personnage, le meurtrier ? Quel lien avec le passé ? Qui est Marie Qui est ce prêtre un peu glaçant ? Qui est ce Docteur Hoffmann ? Qui sont ces personnages ayant vécu à l'époque de l'épidémie de la peste noire à Bordeaux ? Quels sont leurs liens avec le présent ? Ah beaucoup de questions que se pose le lecteur tenu en haleine pendant près de 400 pages.

Bref une énigme tissée au fil des pages et quand l'Histoire rejoint le monde contemporain, on tourne les pages encore plus vite. Bravo Dominique ! Je recommande vivement.

Une bien amicale dédicace de la part de Dominique Faget

Une bien amicale dédicace de la part de Dominique Faget

« Maman a tort » Michel Bussi

"Maman a tort" Michel Bussi

Le résumé

Rien n’est plus éphémère que la mémoire d’un enfant…Quand Malone, du haut de ses trois ans et demi, affirme que sa maman n’est pas sa vraie maman, même si cela semble impossible, Vasile, psychologue scolaire, le croit.Il est le seul. Il doit agir vite. Découvrir la vérité cachée. Trouver de l’aide. Celle de la commandante Marianne Augresse par exemple. Car, déjà, les souvenirs de Malone s’effacent. Ils ne tiennent plus qu’à un fil. Le compte à rebours a commencé.Qui est vraiment Malone ?

Mon avis

Le livre démarre sur les chapeaux de roue ! Qui est ce petit garçon Malone ? J'ai été prise dès les premières pages dans cette histoire. D'abord, on veut comprendre qui est Malone et en parallèle, l'histoire de ce braquage à résoudre vous happe. Que de points d'interrogations… Mais la narration est passionnante et comme à chaque fois, Michel Bussi nous transporte dans son monde d'écriture, de mystère, de suspense et de personnages attachants ou pas. La région décrite ne semble pas accueillante mais elle convient parfaitement à cette histoire qui vous glace le sang. Il faut attendre les dernières pages pour que tout le puzzle se recompose finalement. Et quelle histoire ! Un rebondissement de dernière minute, de quoi vous faire tourner les pages encore plus vite. SUPER ! Je recommande vivement.

« Le secret du mari » Liane Moriarty

"Le secret du mari" Liane Moriarty

Le résumé

Jamais Cecilia n’aurait dû trouver cette lettre dans le grenier. Sur l’enveloppe jaunie, quelques mots de la main de son mari : « À n’ouvrir qu’après ma mort. » Quelle décision prendre ? Respecter le vœu de John-Paul, qui est bien vivant ? Ou céder à la curiosité au risque de voir basculer sa vie ? Tous les maris – et toutes les femmes – ont leurs secrets. Certains peuvent être dévastateurs.
Best-seller aux États-Unis, ce roman, intense, pétillant et plein d’humanité, allie habilement suspense et émotion pour marquer son lecteur d’une empreinte durable.

Mon avis

Un chapitre par jour de la semaine de Pâques. Une narration qui décrit les liens filiaux, familiaux, amoureux… Une histoire passionnante qui fait se poser plein de questions. C'est le sempiternel "et si…"

Bref une histoire de pardon aussi, d'acceptation, de vivre avec mais au prix de quelles difficultés !

Ce livre m'a beaucoup plu même si j'ai eu un peu de mal à me laisser emporter par cette histoire aux premières pages. J'ai été un peu perdue par le passage d'un personnage à l'autre dans la natation avant d'entrevoir les interactions et alors là, c'était parti.

« Thalamus » Stéphane Gérard

"Thalamus" Stéphane Gérard

Le résumé

Après des années d’attente, Hélène et Laurent peuvent se réjouir. Un heureux événement se profile enfin. Mieux, deux : ils auront des jumeaux ! Mais les choses ne se déroulent pas comme ils l’espéraient. L’un des enfants meurt lors de l’accouchement alors que Laurent, presque simultanément, développe une tumeur au cerveau. Et malgré une intervention chirurgicale réussie, les symptômes de la maladie s’aggravent jour après jour.
Après avoir perdu un enfant, Hélène craint de perdre son compagnon. Deux drames plus liés qu’elle ne le croit…

Mon avis

Un premier livre de Stéphane Gérard vraiment extra. Quand neurosciences, histoire familiale et suspense s'entremêlent… ouah quelle intrigue, quels personnages et quel rythme ! Et des rires aussi avec des personnages parfois hauts en couleurs et au verbe bien tranché !

Qu'est-ce qui peut pousser une personne à faire dominer sa passion au-delà de tout le reste : l'éthique, la famille, tout est mis de côté mais on ne le devine vraiment pas de suite. Il y a bien un doute qui s'insinue au fil des pages mais pas à ce point.

Une histoire bien ficelée. Bravo ! Et surtout un grand merci à Pépita de la Librairie Lacoste d'avoir placé ce livre dans ses recommandations pour les lectures estivales. Je suis ravie d'avoir suivi son conseil de lecture. Quel plaisir de dévorer ce roman proche du polar durant deux jours. Je suis persuadée que je vais guetter avec impatience la sortie d'un nouveau lire de cet auteur.

« Deux gouttes d’eau » Jacques Expert

"Deux gouttes d'eau" Jacques Expert

Le résumé

Une jeune femme est retrouvée morte dans son appartement de Boulogne-Billancourt, massacrée à coups de hache. Elle s'appelle Élodie et son ami, Antoine Deloye, est identifié sur l'enregistrement d'une caméra de vidéosurveillance de la ville, sortant de chez elle, l'arme du crime à la main. Immédiatement placé en garde à vue, Antoine s'obstine à nier malgré les évidences. Il accuse son frère jumeau, Franck, d'avoir profité de leur ressemblance pour mettre au point une machination destinée à le perdre. Quand Franck Deloye arrive au commissariat central pour être entendu, le trouble est immense : il est impossible de différencier les deux hommes, qui se ressemblent, littéralement, comme deux gouttes d'eau…

Mon avis

Un suspense haletant de la première à la dernière page. Jacques Expert parvient à happer son lecteur sans répit durant tout le livre.

La gémellité dans ce polar est fascinante, tellement parfaite mais aussi tellement inquiétante, manipulatrice. De la première à la dernière page, on ne sait que croire, qui croire, qui manipule qui, où est la sincérité… Un superbe thriller. Des flics qui s'acharnent, en vain… des personnages intéressants car si mystérieux. Mais est-ce possible d'être jumeaux à ce point ?

Bref une histoire qui fait froid dans le dos mais qui est extra à lire. J'ai adoré ! Je crois que c'est l'un de mes favoris dans ma book list des vacances avec quand même dans un tout autre style "La petite boulangerie du bout du monde" de Jenny Colgan

« Agatha Raisin enquête : La quiche parfaite » M.C. Beaton

"Agatha Raisin enquête : La quiche parfaite" M.C. Beaton

Le résumé

Sur un coup de tête, Agatha Raisin décide de quitter Londres pour goûter aux délices d'une retraite anticipée dans un paisible village des Costwolds, où elle ne tarde pas à s'ennuyer ferme. Afficher ses talents de cordon-bleu au concours de cuisine de la paroisse devrait forcément la rendre populaire. Mais à la première bouchée de sa superbe quiche, l'arbitre de la compétition s'effondre et Agatha doit révéler l'amère vérité : elle a acheté la quiche fatale chez un traiteur. Pour se disculper, une seule solution : mettre la main à la pâte et démasquer elle-même l'assassin.

Mon avis

​Alors comment dire ? Le résumé sur le dos de couverture m'avait un peu attirée, je m'étais dit que cette lecture changerait des autres livres que j'avais choisis pour les vacances. Un peu de légèreté après tout c'est appréciable parfois.

"A mourir de rire" était-il indiqué… Que nenni. Je me suis ennuyée en lisant cet ouvrage. Je me suis vraiment accrochée car je n'aime pas vraiment arrêter un livre en cours de route. J'étais optimiste en me disant que peut-être quelques pages plus loin, le livre m'accrocherait. Je n'ai même pas ri. Alors oui cette Agatha Raisin est sans gêne, pugnace et acharnée mais aucun suspense dans cette histoire. Bref je n'ai donc pas aimé et autant dire que je ne lirai pas la suite de ses aventures.

« Hortense » Jacques Expert

"Hortense" Jacques Expert

Le résumé

1993 : Sophie Delalande est folle d’amour pour sa fille Hortense, presque trois ans, qu’elle élève seule. Celle-ci lui permet d’oublier les rapports difficiles qu’elle entretient avec le père de cette dernière, Sylvain, un homme violent qui l’a abandonnée alors qu’elle était enceinte et à qui elle refuse le droit de visite. Un jour, pourtant, Sylvain fait irruption chez elle et lui enlève Hortense. « Regarde-la. Nous allons disparaître et tu ne la reverras plus. »

2015 : après des années de recherches vaines, Sophie ne s’est jamais remise de la disparition d’Hortense. Fonctionnaire au ministère de l’Éducation, elle mène une existence morne et très solitaire. Jusqu’au soir où une jeune femme blonde la bouscule dans la rue. Sophie en est sûre, c’est sa fille, c’est Hortense. Elle la suit, l’observe sans relâche. Sans rien lui dire de leur lien de parenté, elle sympathise avec la jeune femme, prénommée Emmanuelle, tente d’en savoir plus sur elle. La relation qui se noue alors va vite devenir l’objet de bien des mystères. Sophie ne serait-elle pas la proie d’un délire psychotique qui lui fait prendre cette inconnue pour sa fille ? Et la jeune femme est-elle aussi innocente qu'elle le paraît ?

Avec ce nouveau roman, inspiré d’une histoire réelle, on retrouve le génie de Jacques Expert pour transformer les faits divers en romans captivants. Comme à son habitude, il ne se contente pas de faire preuve d’une extrême justesse psychologique mais multiplie les pistes, enchaîne les rebondissements jusqu’à un dénouement complètement imprévisible.

Mon avis

Une narration où chaque chapitre est rédigé avec la vision de l'un des personnages. Et les pages se tournent à l vitesse de l'éclair tant on se questionne pour savoir à quelle vérité Jacques Expert veut nous conduire.
Questions, doutes, folie, amour profond, vérité, mensonge, réalité… Toutes les pensées se cumulent pour finalement aboutir à la dernière page.
Une intrigue bien menée, des personnages fouillés.
Une bonne lecture achevée dans l'avion vers mes vacances !

« Rêver » Franck Thilliez

« Rêver » Franck Thilliez

Le résumé : Si ce n’étaient ses cicatrices et les photos étranges qui tapissent les murs de son bureau, on pourrait dire d’Abigaël qu’elle est une femme comme les autres. Si ce n’étaient ces moments où elle chute au pays des rêves, on pourrait jurer qu’Abigaël dit vrai. Abigaël a beau être cette psychologue qu’on s’arrache sur les affaires criminelles difficiles, sa maladie survient toujours comme une invitée non désirée. Une narcolepsie sévère qui la coupe du monde plusieurs fois par jour et l’emmène dans une dimension où le rêve empiète sur la réalité. Pour les distinguer l’un de l’autre, elle n’a pas trouvé mieux que la douleur. Comment Abigaël est-elle sortie indemne de l’accident qui lui a ravi son père et sa fille ? Par quel miracle a-t-on pu la retrouver à côté de la voiture, véritable confetti de tôle, le visage à peine touché par quelques bris de verre ? Quel secret cachait son père qui tenait tant, ce matin de décembre, à s’exiler pour deux jours en famille ? Elle qui suait sang et eau sur une affaire de disparitions depuis quelques mois va devoir mener l’enquête la plus cruciale de sa vie. Dans cette enquête, il y a une proie et un prédateur : elle-même.

Mon avis :

Ne pas retrouver Lucie Hennebelle et Sharko me désolait un peu quand j’ai appris que le dernier livre de Franck Thilliez sortait car je me suis attachée à ses personnages récurrents.
Mais là je n’ai pas été du tout déçue.
Un autre univers… déstabilisant. On navigue entre réalité et rêve. Abigail dit-elle la vérité ? On se met à douter de certains personnages autour d’elle. Qu’est-ce qui est vrai ? Qu’est-ce qui relève du rêve ? Une ambiance où la tension monte au fil des pages.
L’auteur choisit volontairement de faire cheminer son lecteur d’un chapitre à l’autre mais avec une chronologie qui va et vient dans le présent, le futur. Un rien déstabilisant mais tellement prenant. Et la fin alors là chapeau ! J’ai beau affectionner les écrans, iPad… je ne lis que les livres en papier car j’aime l’objet. Et le lien que Franck Thilliez crée entre le papier et le web est tout simplement génial.

En savoir plus sur Franck Thilliez

Le site du livre Rêver de Franck Thilliez