Achat du jour…

Et voilà le craquage du jour lors de mon passage à la librairie. Incorrigible… je vous dis !

Quand Sud Ouest parle de mon blog…

C’est l’actu du jour… 

Un article est consacré à mon activité de blogueuse dans Sud-Ouest (édition Landes).
Et oui de cette façon, vous découvrez ma trombine…

Je suis ravie de ce portrait car il est fidèle à ce que je voulais faire passer comme message. Bonne lecture ! 

2018-06-06Sud-Ouest

 

Les gagnantes du concours avec les Editions Charleston

Béatrice Courtot

Le verdict est tombé. Le tirage au sort en ligne a désigné les deux gagnantes de mon concours organisé avec le soutien des Editions Charleston.

Les deux gagnantes sont… :
🍀louise canal
🍀kiglabousseix

Elles remportent chacune un exemplaire de « La vallée des oranges » de Béatrice Courtot. 

La réponse était donc : juillet 2016 (le 3 plus précisément)
Rappel : pour que votre réponse soit prise en compte, il fallait aussi être abonné au compte IG de Editions Charleston.

Les achats du jour…

Eh oui, le craquage du jour…

« Sang famille » de Michel Bussi sorti le 16 mai

« Grand frère » de Mahir Guven sorti très récemment aussi

« Une fille comme elle » de Marc Lévy sorti le 18 mai

Réception du samedi…

Samedi, ma boîte aux lettres contenait ces deux ouvrages offerts par les éditions Intervalles.

Des auteurs que je vais me faire un plaisir de découvrir avec  : 

« L’amour propre » d’Olivier Auroy : d’après l’éditeur, c’est un thriller osé, palpitant et implacable dans l’univers clos et énigmatique des salons de massage. C’est aussi une réflexion sans concession sur le rouage cruel et douloureux que peut constituer le désir des hommes et un plaidoyer radical pour le respect de celui des femmes.

« Le merle bleu » de Vesna Maric : d’après l’éditeur, contrairement à de nombreux témoignages de réfugiés, « Le merle bleu » n’est jamais sombre. C’est le récit rafraîchissant d’une adolescente qui respire la joie de vivre et dont l’humeur jure furieusement avec l’étiquette que son pays d’accueil tente de lui mettre sur le dos. Ecrit avec un sens de la comédie brillant et un mordant sans pareil, « Le merle bleu » est surtout un pied de nez aux stéréotypes qui parfois nous tiennent lieu de bonne conscience.