La symphonie du hasard de Douglas Kennedy

Le résumé

Toutes les familles sont des sociétés secrètes. Des royaumes d’intrigues et de guerres intestines, gouvernés par leurs propres lois, leurs propres normes, leurs limites et leurs frontières, à l’extérieur desquelles toutes ces règles paraissent souvent insensées. 

Comme chaque semaine, Alice Burns, éditrice new-yorkaise, s’apprête à rendre visite à son jeune frère Adam. Jadis jeune loup de Wall Street en pleine ascension, ce dernier croupit désormais en prison.
Mais cette rencontre hebdomadaire va prendre un tour inattendu. Bien décidé à soulager sa conscience, Adam révèle un secret qui pourrait bien venir rompre les derniers liens qui unissent encore leur famille.
Et Alice de replonger dans l’histoire des siens, celle d’un clan à l’image de l’Amérique : volontaire, ambitieux, assoiffé de réussite, souvent attaqué, blessé parfois, en butte à ses propres démons, mais inlassablement en quête de rachat…
Premier volume d’une fresque à l’ampleur inédite, La Symphonie du hasard marque le grand retour de Douglas Kennedy. Dans le bouillonnement social, culturel et politique des sixties-seventies, de New York à Dublin, en passant par l’Amérique latine, un roman-fleuve, porté par un souffle puissant.

Mon avis
Le début m’a un peu déstabilisée mais alors ensuite j’ai adoré plonger dans cette saga familiale qui se déroule aux Etats-Unis dans les années 70. J’ai retrouvé avec un immense plaisir la plume de Douglas Kennedy, auteur que je n’avais plus lu depuis quelques temps. Ce premier volet se lit en un rien de temps et du coup, il me tarde vraiment la sortie des tomes suivants. J’ai aimé la description des fraternités dans les universités et les stéréotypes qui découlent de ce mode de vie. Il décrit également très bien les idéaux et la soif de connaissance de ces jeunes étudiants qui se découvrent, s’affirment, jugent parfois trop vite. J’ai aimé les personnages originaux et qui justement ne correspondent pas aux stéréotypes et n’entrent pas dans les cases prédéfinies par leurs origines, les souhaits de leurs parents, les modèles prédéterminés, les vies toutes tracées. Ici Douglas Kennedy permet à ses personnages d’être « en marge », anti-conformistes mais il montre aussi toutes les difficultés qui doivent alors être surmontées. Bref un livre que je recommande et vivement la suite !

Millenium 5 de David Lagercrantz

Le résumé
Lisbeth Salander purge une courte peine à la prison des femmes de Flodberga et fait tout ce qu’elle peut pour éviter les conflits avec les autres détenues. Quand elle prend la défense d’une jeune Bengladaise, elle est immédiatement défiée par Benito, la meneuse de la prison.
Holger Palmgren rend visite à Lisbeth et lui raconte qu’il a reçu des documents portant sur les abus commis par les autorités qu’elle a subis pendant son enfance. Lisbeth demande à Mikael Blomkvist de l’aider pour en savoir plus. Des indices les mènent sur les traces d’un certain Leo Mannheimer, associé de la société de gestion Alfred Ögren.
Comment le passé d’un jeune homme de bonne famille, issu des circuits de la finance, peut-il être lié à celui de Lisbeth ? Et comment Lisbeth va-t-elle faire face aux intimidations de plus en plus menaçantes de Benito et de sa bande.

Dans « La fille qui rendait coup pour coup« , David Lagercrantz tisse une trame haletante sur l’abus de pouvoir, sur les zones d’ombres de l’enfance de Lisbeth qui continuent de la hanter.

Mon avis
J’avais eu quelques difficultés à entrer dans l’histoire tissée par David Lagercrantz dans le 
Millenium 4. Tel ne fut pas le cas avec ce cinquième opus. Pour autant, je ne dirais pas du tout que j’ai adoré. Ce livre se laisse lire et je me suis laissée tenter car j’aime vraiment les personnages qu’avait créés feu Stieg Larsson. Ce cinquième tome n’a bien évidemment pas la plume talentueuse de Stieg Larsson mais l’on ne peut pas non plus comparer les deux auteurs, chacun son style, chacun son écriture. Je l’ai somme toute lu assez vite même si je regrette que le personnage de Lisbeth ne soit pas plus présent, plus décortiqué, de la même manière que l’enquête menée par Mickael Blomkvist. L’intrigue est intéressante et suscite la curiosité mais je suis tout de même restée sur ma faim. Je ne vois pas la vraie chute à cette quête et études sur les jumeaux. Oui Léo et Dan sont intéressants, les scientifiques aussi, mais le tome 5 présente aussi des longueurs. Benito est un personnage qui aurait également à mon avis mérité d’être plus creusé. Oui elle est violente, oui elle a des affinités discutables mais pourquoi, le mystère reste entier et l’on n’en apprendra pas plus sur ce personnage. Dommage ! Donc ce n’est pas une lecture que je recommande absolument mais les inconditionnels de Lisbeth peuvent un peu replonger dans son univers. 

Mon bilan lecture de décembre 2017

Décembre s'achève aujourd'hui. Bilan de lectures habituel avec 8 livres. Quatre découverte d'auteurs que je suis ravie de partager avec vous. Xavier de Moulins et sa plume emplie de sensibilité et de finesse, Gunilla Linn Persson avec une superbe roman nordique, Mathieu Menegaux et un roman coup de poing qui frappe en plein coeur et enfin Laurent Loison avec un super thriller rythmé et que l'on n'a juste pas envie de lâcher. Je dirais que ce mois-ci j'ai eu trois coups de coeur avec Xavier de Moulins, Mathieu Menegaux et Laurent Loison. Aucune déception parmi ces lectures.

 

 

 

 

Je classe la biographie de U2 à part évidemment car rien à voir avec les lectures habituelles mais évidemment, j'adore puisque j'en apprends encore davantage sur mon groupe musical préféré. 

Bilan lecture de 2017

Je partage avec vous mon premier bilan annuel de lectures. C'est grâce à ce blog que je peux en refaire le décompte après une année écoulée. Je me rends compte que ma passion dévorante mais ô combien source de bien-être pour moi a été quand même bien nourrie en 2017. 110 livres lus !!! Oui, oui, c'est bien cela, j'ai franchi le cap des 100 livres. Alors ci-dessous, vous pouvez revoir au fil des mois, quelles furent mes lectures, mes coups de coeur et parfois aussi mes déceptions.

Janvier 2017 : 6

Des lectures ouahhh ! Elles m'ont toutes transportée en un rien de temps. 

 

 

 

 

 

 

 

Février 2017 : 8

Trois véritables coups de coeur avec "Tout pour plaire" d'Ingrid Desjours, "Par amour" de Valérie Tong Cuong et enfin "La mémoire des embruns" de Karen Viggers. "Les infâmes" de Jax Miller m'a aussi beaucoup marquée.

 

 

Mars 2017 : 9

Que dire du mois de mars, sinon que ce fut celui des giboulées et que j'ai fini tous les livres d'Ingrid Desjours. J'ai adoré "Nymphéas noirs" de Michel Bussi

 

Avril 2017 : 7

Donc non contente d'essayer de lire, j'ai aussi rangé tous mes livres. Une belle occasion aussi de faire du tri et de réorganiser ma grande bibliothèque. J'ai donné de nombreux ouvrages qui vont faire des heureuses et des heureux. J'ai ainsi pu aussi vous proposer un article sur l'état réel de ma pile à lire… Alors pour les lectures d'avril, beaucoup de plaisir à tourner les pages et un vrai coup de coeur pour Sarah Vaughan.

 

Mai 2017 : 8

Je n'ai pas aimé "La maison des hautes falaises" et "La meilleure d'entre nous" pour être tout à fait honnête.

J'ai eu un véritable coup de coeur pour "le parfum du bonheur..." de Virginie Grimaldi. Ce livre est magnifique et vous touche en plein coeur. J'ai retrouvé Franck Thilliez mais avec ce dernier thriller il vous plonge dans la noirceur humaine la plus profonde et c'est difficile. 

 

Juin 2017 : 10

Ai-je eu un coup de coeur ? Mes lectures de juin ont été émaillées de pas mal de découvertes d'auteurs. Alors je dirais plutôt qu'un coup de coeur pour un livre… deux coups de coeur pour des auteurs que je viens de lire pour la première fois. Et donc mes découvertes coups de coeur iront à Baptiste Beaulieu et Barbara Abel dans deux styles bien différents.

 

Juillet 2017 : 6

"Pourvu que la nuit s'achève". J'ai découvert Nadia Hashimi l'été dernier avec "La perle et la coquille" et je dois avouer qu'elle rejoint le club des auteurs dont je guette la sortie des nouveaux livres. J'aime son écriture fine, sa douceur même si les sujets sont difficiles.

"Duelle" de Barbara Abel est un très bon polar et l'on doute tellement pour savoir qui est qui que c'en est glaçant. Qui manipule qui ? Un très très bon polar.

"Entre ciel et Lou" de Lorraine Fouchet, un très beau roman sur les liens familiaux. 

 

Août 2017 : 8

Mon coup de coeur va sans conteste à Clarisse Sabard pour "les lettres de Rose". Une très belle découverte. Baptiste Beaulieu entre dans mes auteurs favoris. Je vais désormais guetter ses prochaines publications. C'est un auteur à l'écriture délicate, fine et sensible. Je recommande pour celles et ceux qui ne connaissent pas. Barbara Abel devient pour moi une référence du thriller psychologique, je vais donc poursuivre la découverte de ses polars que je n'ai pas encore lus.

 

Septembre 2017 : 14

Trois coups de coeur absolus pour "Le bonheur n'a pas de rides", pour "Le gang des rêves" et « Le dernier des nôtres ».

Octobre 2017 : 19

Ouah 18 livres lus en ce mois d'octobre. Mais je ne travaillais donc j'avais évidemment le temps de me laisser aller à ma passion.

Novembre 2017  : 8

  • "La pâtissière de Long Island" de Sylvia Lott 
  • "La sorcière" de Camilla Läckberg –> le meilleur de Camilla Läckberg à mon humble avis
  • "Comment rester vivant au travail" de Catherine Vasey –> une lecture thérapeutique
  • "13 à table" un collectif en faveur des Restos du Coeur –> incontournable tant pour la qualité des auteurs que pour les nouvelles, mais aussi surtout pour la solidarité.
  • "Un jour, j'ai changé de parfum" de Lena Walker –> superbe découverte grâce à Aurélie Valognes. Un auteur à suivre !
  • "Même quai, voie en face" de Julie Certines 
  • "D'ombre et de silence" de Karine Giebel 
  • "Je sais pas" de Barbara Abel tout juste entamé. –> addict de cette auteur que j'ai connue au printemps et dont j'ai désormais à peu près tout lu. 

Mes coups de coeur du mois

  • N°1 : Camilla Läckberg avec "La sorcière" que j'ai dévoré et vraiment adoré.
  • N°2 : Sylvia Lott pour "La pâtissière de Long Island" car j'ai aimé cette histoire et cette page de l'Histoire.
  • N°3 : "Karine Giebel et son dernier recueil de nouvelles "D'ombre et de silence" car j'ai été happée et je suis vraiment addict de son écriture.

Décembre 2017 : 8

  • Noël à la petite boulangerie de Jenny Colgan
  • Les hautes lumières de Xavier de Moulins
  • Par-delà les glaces de Gunilla Linn Persson
  • Millenium 5 "la fille qui rendait coup pour coup"de David Lagercrantz 
  • La symphonie du hasard, livre 1 de Douglas Kennedy
  • U2 L'intégrale ! de Christian Euderline (commencé)
  • Je me suis tue de Mathieu Menegaux
  • Cyanure de Laurent Loison 

Mes cadeaux de Noël livresques

Je suis aux anges avec tous les livres que j'ai eus pour Noël. Ils étaient tous sur ma whislist !!! Je me réjouis d'avance des bons moments que je vais passer prochainement en leur compagnie. Oh la la que de bonheur à venir.

Voici la liste de ces livres qui rejoignent ma PAL : 

 

Par-delà les glaces de Gunilla Linn Persson

Le résumé

Hiver, 1914. À l’extrémité de l’archipel de Stockholm, après le bal annuel, sept amis s’apprêtent à rentrer chez eux. C’est alors qu’une tempête sans précédent se lève. Un à un, les jeunes gens sont happés par les glaces. Une tragédie qui continue de hanter les habitants de l’île d’Hustrun un siècle plus tard.
En 2013, la solitaire Ellinor a repris les rênes de l’entreprise de bateaux-taxis de son père. Ses journées sont rythmées par les tâches quotidiennes et les bruissements de la nature. Un beau jour, son père lui demande d’aller chercher un certain M. Man. Même si elle ne l’a plus vu depuis des années, elle reconnaît aussitôt Herman Engström, son amour d’enfance.
Petit à petit, les sentiments profondément enfouis ressurgissent. Mais Ellinor peut-elle accorder sa confiance à un homme dont la famille cristallise la haine des habitants depuis la funeste tempête ? Comme cette île hors du monde qui revient à la vie après un long hiver, l’amour d’Ellinor et d’Herman pourra-t-il à nouveau éclore ?

Mon avis
Ravie d’avoir lu ce beau roman. Un univers et des paysages et ambiances méconnues. J’aime ces romans venus du Nord. Je me suis attachée à Ellinor dont on devine la vie difficile et l’abnégation pour faire vivre et exister les autres. Mais à quoi a-t-elle donc renoncé ? Quand revient Herman son amour d’enfance, tout ressurgit peu à peu et surtout, elle découvre un autre visage de ce père dont elle prend soin depuis tant d’années. Le poids du passé, des traditions, des histoires familiales, des rancoeurs pèse bien lourdement sur la vie d’Ellinor. Finalement, l’amour va-t-il lui permettre d’enfin s’épanouir ? Est-ce que le poids des malédictions qui se sont perpétuées au travers des générations va perdurer ? Je n’en dévoilerai pas plus. Mais j’ai vraiment aimé ce roman. Une magnifique découverte. Et une lecture douce.

Les hautes lumières de Xavier de Moulins

Le résumé

C’est une histoire d’amour entre ombre et lumières, celle qui unit Nina, la coiffeuse de Bondy, à son mari Tahar, le chauffeur de taxi marocain.
C’est l’histoire d’un combat  : Nina ne parvient pas à tomber enceinte, mais est prête à tout pour devenir mère. Ayant adopté avec Tahar un petit garçon au Maroc, elle se heurte à l’administration, qui refuse qu’il soit ramené en France.
C’est l’histoire de désirs qui s’entrechoquent  : pendant que la jeune femme, à El Jadida, se bat pour aller au bout de l’adoption, Tahar, resté à Paris, s’éprend d’une photographe qui lui propose son aide afin de rapatrier l’enfant clandestinement…
Une terrible course contre la montre s’engage alors  ; dans cette course, certains s’effondreront juste avant la ligne d’arrivée, d’autres parviendront à leurs fins – mais à quel prix  ?
Tous, du moins, auront couru un risque  : le risque d’aimer. Dans ce roman rythmé et saisissant, Xavier de Moulins interroge la puissance destructrice de nos désirs, l’ambivalence des êtres et l’ironie du sort. 

Mon avis

Un superbe roman tout en sensibilité. Une plume fort agréable à lire. Une magnifique découverte qui me pousse à lire prochainement les autres romans déjà parus de Xavier de Moulins. Dans ce présent ouvrage, le lecteur est pris dans la quête d’enfant de ce couple. Ils sont prêts à presque tout pour devenir parents. Surtout, elle, Nina qui se languit et dépérit de ne pas pouvoir donner la vie. Et puis il y a Tahar son époux, d’origine marocaine. Dans sa famille, le lien parents-enfants est très important et le poids de sa culture imprègne son couple. On sent bien que Nina sent peser de plus en plus sur elle une culpabilité à ne pas pouvoir devenir mère et faire de son époux un père qui perpétue la famille. Mais cette famille et ces différences de culture vont finalement leur apporter le bonheur de devenir parents. Pourtant, ces deux êtres voient leur amour mis à mal face aux épreuves qui se répètent, qui les éloignent. Jusqu’à cette mystérieuse cliente du taxi de Tahar. Jusqu’où peut-on aller par amour ? Jusqu’où peut-on aller pour devenir parent ? Doit-on faire confiance ? Ce roman questionne et l’on voit bien que le désir d’enfant peut aussi distendre une relation amoureuse quand les épreuves deviennent trop nombreuses et que le but de chacun devient différent. Je retiendrai vraiment une écriture très sensible et beaucoup de pudeur dans ce magnifique roman.

Noël à la petite boulangerie de Jenny Colgan

Le résumé

Découvrez enfin le dernier tome des aventures gourmandes de Polly, l’héroïne emblématique de La Petite Boulangerie du bout du monde, la série aux centaines de milliers de lectrices ! 
Polly Waterford ne voit pas le temps passer… Sa petite boulangerie l’occupe du matin au soir, au désespoir d’Huckle, son compagnon, qui rêve de profiter d’une simple grasse matinée avec elle. À l’approche des fêtes de fin d’année, Huckle rêve aussi d’un Noël en amoureux, bien au chaud dans leur grand phare, avec leur petit macareux Neil.
Mais quand Kerensa débarque à Mount Polbearne pour dévoiler à sa meilleure amie un terrible secret sur son passé, Polly voit soudain son avenir s’assombrir. D’autant que la révélation de Kerensa menace la belle histoire qu’elle a construite avec Huckle.
Jusqu’à présent, Polly a toujours réussi à surmonter les épreuves en cuisinant. Pourtant, cette fois-ci, préparer de bons petits pains risque de ne pas suffire à la sortir d’affaire.
Polly est-elle prête à affronter son passé ? Réussira-t-elle à remettre sa vie sur de bons rails pour passer un joyeux Noël auprès de ceux qu’elle aime ?

Continuer la lecture de « Noël à la petite boulangerie de Jenny Colgan »

Je sais pas de Barbara Abel

« Je sais pas » Barbara Abel

Le résumé
C’est le grand jour de la sortie en forêt de l’école maternelle des Pinsons : un avant-goût de vacances. Tout se déroule pour le mieux jusqu’au moment du retour, quand une enfant manque à l’appel. Emma, cinq ans, a disparu. C’est l’affolement général. Que s’est-il passé dans la forêt ? À cinq ans, on est innocent. Pourtant, ne dit-on pas qu’une figure d’ange peut cacher un coeur de démon ?

Mon avis
Quand j’ai rencontré Barbara Abel en mai dernier, elle assurait la promo de son dernier opus « Je sais pas ». Je n’avais alors pas craqué sur celui-ci car le sujet, une disparition d’enfant durant une sortie scolaire, me dérangeait un peu et me mettait même mal à l’aise. Depuis, j’ai lu nombreux livres de cette auteur et j’apprécie vraiment son écriture, la dimension psychologique de ces ouvrages. Dérangeant, voilà bien le sentiment qui m’animait à la lecture du résumé. Mais que dire de la lecture de ce bouquin ? Il est justement dérangeant par le caractère étrange de cette petite fille Emma. Elle a 5 ans mais la maturité d’une enfant plus âgée. Ses attitudes, ses comportements, tout en elle repousse plutôt que d’attendrir. Et le parallèle avec Mylène cette jeune femme malmenée est juste époustouflant et très habile. Des générations différentes mais des attitudes et comportements similaires à tel point que je n’ai pas été surprise du comportement d’Emma quand les deux personnages se retrouvent en huis clos. J’ai perçu la noirceur de ces personnages et j’ai aimé cette manière de les décrire et de faire évoluer les autres personnages autour d’elles. Ce sont deux caractères forts sous des airs de personnes fragiles et sensibles.  Car ce sont bien elles les deux personnages centraux, les autres ne sont que figurants en fin de compte pour moi. Mais l’univers de ce thriller est quand même glaçant. Aucun des personnages n’est simple. Tout est sujet à ambiguïté. Donc j’ai aimé évidemment  et je recommande !

Mes récents achats

Je partage avec vous mes récents achats. Et oui j'ai beau avoir quelques ouvrages sous le coude en attente de lecture dans ma PAL, je ne sais pas résister quand je flâne dans les rayons de ma librairie préférée. Evidemment, j'ai aussi pensé aux prochaines vacances où je vais enfin pouvoir reprendre un rythme plus soutenu de lecture. Et il me tarde !

Quatre livres rejoignent ma PAL…

  • "Cyanure" de Laurent Poison dont j'ai lu beaucoup de bien
  • "La symphonie du hasard" de Douglas Kennedy, un auteur que j'aime bien mais dont je n'ai pas lu quoi que ce soit récemment. Et celui-là me tente bien.
  • "Noël à la petite boulangerie" de Jenny Colgan pour une lecture feel good bienvenue. Et j'ai apprécié les deux premiers volets de cette série.
  • "Les hautes lumières" de Xavier de Moulins car j'ai envie de découvrir cet auteur dont je lis de bonnes critiques.