Le bois des ombres de Barbara Dribbusch

Le résumé
À la mort de sa grand-mère, Anne Südhausen hérite d'un mystérieux médaillon en argent et découvre, cachés sous le lit, une dizaine de cahiers d'écolier à la couverture noire. Un journal intime que sa grand-mère Charlotte a rédigé en 1943, lors de son séjour au Bois des Ombres.
En lisant ces carnets, Anne découvre un pan de la vie de sa grand-mère dont elle ignorait tout. Quel était ce Bois des Ombres, cette mystérieuse clinique autrichienne, dans laquelle sa grand-mère a vécu pendant la Seconde Guerre mondiale ? Quelles expériences psychiatriques, menées par les nazis, abritait-elle ? Qui était vraiment son énigmatique directeur ?
Alors qu'elle n'a qu'une hâte, avancer chaque jour un peu plus dans la lecture de ce journal, Anne se rend compte que deux des carnets ont disparu…
Un roman bouleversant où présent et passé s'enlacent, et où la petite histoire rejoint la grande.

Mon avis
J'avoue avoir eu un peu de mal à entrer dans le rythme de ce roman. Mais dès que la narratrice, Anne, entame la découverte des journaux intimes qui retracent l'histoire de sa grand-mère, alors là j'ai été happée. Une plongée au coeur de la Seconde Guerre Mondiale mais en Allemagne et dans le milieu médical, psychiatrique et psychologique plus précisément. Je m'attendais à peut-être un peu plus de faits historiques mais j'ai quand même aimé cette histoire où Anne découvre sa grand-mère au travers de ses récits écrits en 1943, au coeur de la guerre et d'une sorte de résistance qui s'est organisée au sein du sanatorium dans lequel elle séjourne. Je ne vais pas dévoiler davantage l'histoire. Malgré tout, ce roman ne réserve pas de grande surprise mais il est agréable à lire.

Laisser un commentaire